REPUBLIQUE DU BURUNDI - MINISTERE DE LA JEUNESSE, DES POSTES ET DES TIC

KAYANZA: CERTIFICATS DE FIN DE STAGE DE PREMIER EMPLOI

86 JEUNES RECOIVENT LEURS CERTIFICATS DE FIN DE STAGE DE PREMIER EMPLOI A KAYANZA (SOURCE: RTNB)

Le ministère de la jeunesse, des postes et des technologies de l’information, par le biais de l’Agence Burundaise pour l’Emploi des Jeunes (ABEJ), a procédé jeudi 11 avril 2019 en province de Kayanza, à la remise officielle des certificats aux stagiaires de premier emploi, édition 2018.

Ces jeunes qui sont au nombre de 80, proviennent des provinces Muramvya et Kayanza. Ils ont reçu ces certificats pour avoir effectué un stage de 1er emploi avec l’appui du Programme de développement des filières (PRODEFI), financé par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA).

La Ministre en charge de la jeunesse Evelyne Butoyi a indiqué que ce projet de l’emploi des jeunes a commencé depuis 2012 avec la naissance de l’ABEJ, une agence qui a été mise en place pour répondre aux questions liées au chômage. 

Sa mission principale est le renforcement des capacités des jeunes diplômés par un stage de 1er emploi. 2600 jeunes ont déjà bénéficié de ce stage et 45% d’entre eux ont accédé à un emploi à temps plein, ce qui démontre que ce stage est d’une importance capitale dans la réduction du chômage. Ce dernier étant un problème réel au Burundi et dans le monde, a précisé Evelyne Butoyi. 

La Ministre en charge de la jeunesse Evelyne Butoyi a fait savoir qu’on ne peut pas parler de développement durable sans songer à l’emploi des jeunes étant donné que la jeunesse constitue plus de 66% de la population burundaise.

La Ministre Evelyne Butoyi a saisi cette occasion pour remercier tous les partenaires qui appuient dans ce secteur. Elle a lancé un appel aux entreprises privées pour appuyer les jeunes afin qu’ils puissent prendre en main leur destinée.

Elle a appelé les jeunes à se regrouper en associations comme c’est préconisé par la politique nationale de la jeunesse pour réaliser des projets générateurs d’emplois. 

Le travail en associations et/ou en coopératives des jeunes leur donne plus de confiance auprès des agences et des institutions financières en cas de besoin de demande de crédit, ce qui leur donne l’opportunité de développer leurs propres projets, a martelé la ministre.

La Ministre en charge de la jeunesse a en outre prodigué des conseils à ces jeunes pour qu’ils se méfient des hommes politiques animés de mauvaise fois qui, dans un passé récent ont induit en erreur pas mal de jeunes. Ces derniers sont devenus les premières victimes surtout à la veille des élections générales de 2020. 
Evelyne Butoyi a profité de cette occasion pour informer le public en général et la jeunesse en particulier qu’une conférence nationale de la jeunesse est prévue du 25 au 27 avril 2019 à Gitega, la nouvelle capitale politique burundaise.
En dépit de toutes les avancées significatives qu’enregistre l’ABEJ, des défis ne manquent pas, selon l’Administrateur Directeur Général de cette agence, Vital Niyungeko.Il a cité notamment le budget de l’ABEJ qui est inversement proportionnel aux sollicitations des jeunes diplômés demandeurs de stage, les effectifs des jeunes diplômés qui ne cessent d’augmenter, certains entrepreneurs réticents dans l’octroie des stages et les institutions financières qui ouvrent timidement leurs portes aux jeunes demandeurs de crédits. 

L’ABEJ a néanmoins des perspectives comme le plaidoyer auprès du Gouvernement pour revoir à la hausse le nombre de bénéficiaires de 1er emploi, la diversification des partenaires techniques et financiers, l’exploration du secteur agricole pour créer de l’emploi, l’organisation des campagnes de sensibilisation, la décentration de l’ABEJ et la mise en place d’une base de données. 

326 autres jeunes bénéficieront de ce même stage l’année prochaine.

Leave a Reply

Close Menu